Mon meilleur souvenir du voyage est quand je suis allée me baigner dans l’océan Pacifique. À ce moment, le soleil se couchait et ses rayons se reflétaient sur l’eau, alors ça m’a rappelé comment on avait de la chance de faire ce voyage.

Ce qui m’a surpris le plus est comment les habitants s’entraident. Par exemple, si l’autobus est plein et une personne âgée arrive, les plus jeunes (étudiants, adultes, etc.) lui laissent leurs places. Le paysage m’a aussi surpris: les montagnes enneigées, les cours d’eau et le nombre phénoménal d’arbres. J’ai aussi remarqué à quel point les gens sont ouverts d’esprit et acceptant peu importe leurs différences. Cela m’a fait penser qu’ici, les gens jugent plus facilement, et qu’on devrait suivre leur exemple.

Quand je suis allée chez ma jumelle, l’expérience s’est beaucoup mieux passée puisqu’elle était plus à l’aise, du fait qu’elle pouvait s’exprimer dans sa langue maternelle et qu’elle était dans son propre environnement. Quand je suis arrivée chez ma famille jumelle, ils m’ont très rapidement fait sentir les bienvenus. Ils m’ont accueillie comme si j’étais un membre de leur famille: ils m’ont inclue dans leurs activités et dans leur vie familiale.

Mon point de vue a changé sur de nombreux aspects. La végétation y est beaucoup plus présente et diversifiée. Les Vancouvérois sont aussi complètement différents par rapport à leur point de vue social. Par exemple, ils sont beaucoup plus portés à accepter les gens d’autres nationalités, d’autres cultures ou bien d’autres orientations sexuelles.

Je recommanderais fortement cette expérience à d’autres jeunes car je pense que c’était une bonne façon de vivre mon premier voyage sans ma famille. Ce voyage était bien encadré car nous avions fait beaucoup d’activités alors nous n’avions pas eu le temps de s’ennuyer. Un de mes conseils est de profiter à fond de l’expérience et du temps que vous passez avec votre jumeau. Vous devez vous en rappeler que vous faites ce voyage seulement une fois. Si vous n’en profitez pas, vous allez le regretter. Bref, je suis très heureuse d’avoir participé à cette expérience unique.

par Marilou Daraiche

Sign Up to our Newsletter /
Abonnez-vous à notre Lettre D'information